comment choisir une vmc

Avec sa capacité à rafraichir l’air dans la maison, l’achat d’une VMC est devenu primordial au niveau des foyers. En outre, vous devriez faire le bon choix afin que vous puissiez profiter pleinement de sa performance. Comment choisir une VMC ? La réponse en quelques lignes.

Quelle option choisir ?

Avant de prendre une décision, n’oubliez pas qu’une VMC peut se montrer sous trois catégories toutes performantes et fiables. D’abord, il y a la VMC simple flux autoréglable qui est parfaitement capable de renouveler l’air sans arrêt vu qu’elle fonctionne de manière continue. Ajouter à cela, vous pourriez régler le débit de l’appareil selon vos besoins grâce à un interrupteur.

De son côté, une VMC simple flux hygroréglable fonctionne en détectant l’humidité produite par l’air intérieur. Pour cela, l’appareil utilise des membranes qui se dilatent sous l’hygrométrie. C’est de cette manière que ce type de VMC réajuste le débit d’air dans le bâtiment.

Pour sa part, la VMC double flux offre une parfaite maitrise de l’air que ce soit pour les entrants ou les sortants. Ajouter à cela, ce système permet de chauffer la maison en hiver et de rafraichir en été.

Quelques critères à vérifier avant de prendre une décision

Avant de poser une VMC pour rénover la maison. Vous devriez vous assurer que les travaux peuvent être réalisés sans causer des préjudices à l’état de la maison. Dans ce cas, assurez-vous que les gaines passeront facilement dans le bâtiment durant la pose de l’appareil. Ajouter à cela, il est important de savoir si le modèle que vous voulez installer peut prendre en charge tout le monde tout en s’adaptant à la taille du bâtiment. De plus, un bon dimensionnement vous permettra de mieux déterminer les bouches d’aération ainsi que les gaines dont vous aurez besoin pour l’installation.

Vu que l’État n’est plus favorable à la pose d’une VMC par un amateur. N’oubliez pas de comparer les coûts des travaux proposés par les entreprises professionnelles. Effectivement, il est important de trouver un artisan capable d’agir avec efficacité tout en proposant un bon prix d’intervention.

N’oubliez pas les aides financiers que vous pourriez avoir en achetant une VMC

Notez bien que de nombreux aides sont possibles avec l’achat d’une VMC. Si le CITE n’est pas complètement bénéfique, l’écoprêt à taux zéro vous sera offert. Pour cela, il suffit que l’appareil soit performant et que vous l’installez dans un bâti construit avant 1990. L’Anah peut aussi offrir de l’aide à condition que vous remplissiez toutes les conditions y compris l’isolation de la maison. À noter que les aides ne sont disponibles que sur les bâtiments en rénovation.

Pour conclure, il faut admettre que le choix d’une VMC ne doit pas être pris à la légère. En outre, pensez à trouver un artisan RGE ou possédant une qualification Qualibat pour réaliser la pose de l’équipement. De cette manière, vous aurez l’opportunité de profiter pleinement des avantages de votre VMC. Toutefois, n’oubliez pas de bien vérifier la fonction qui vous convient avant de prendre une décision. Cela vous évitera des regrets.